Rimogne, le Village de l’Ardoise 

L’ardoise est un élément essentiel du patrimoine de Rimogne, qui fut pendant des siècles un haut lieu de l’exploitation ardoisière en France. Le village en garde une empreinte encore très présente dans ses rues et nombre de ses bâtiments et habitations. Dès l’entrée de la commune, on peut y découvrir l’alignement caractéristique des anciens logements des ardoisiers et les murs de soutènement des verdous, les terrils de résidus d’ardoise.

Surtout, on peut y visiter ensuite la Maison de l’ardoise. Installé dans les bâtiments de l’ancienne centrale électrique des ardoisières de Rimogne, ce musée connaît une nouvelle jeunesse : l’ensemble de son parcours de visite a été modernisé. Il offre une expérience originale autour de l’épopée ardoisière du Moyen-âge au XXe siècle.



Élément emblématique de Rimogne, et situé au cœur du village, le « chevalement » est le seul bâtiment de ce style existant dans la région Champagne-Ardenne.


La Voûte était une maison construite en 1921 au-dessus de la descenderie des fosses Truffy, Saint Quentin et Grande Fosse. A l’origine sans nom, cette maison qui était celle du contremaître, est très rapidement devenue « La Voûte » puisque c’est sous la statue de Sainte Barbe trônant fièrement dans une tour de pierre que se trouve le gouffre voûté en briques que les ardoisiers empruntaient quotidiennement en se laissant glisser le long des échelles pour atteindre les différents chantiers souterrains.
Malheureusement elle est rasée, officiellement pour des raisons de sécurité. La Voûte a laissé place à un belvédère dont l’accès a été aménagé pour tous. Le visiteur peut y retrouver la tour de Sainte Barbe mais surtout voir la descenderie aujourd’hui abritée par un bâtiment vitré.